Toussaint-Fête des Morts versus Halloween: quand les traditions se perdent…

Article : Toussaint-Fête des Morts versus Halloween: quand les traditions se perdent…
10 novembre 2014

Toussaint-Fête des Morts versus Halloween: quand les traditions se perdent…

Petit billet d’humeur: pourquoi devons nous absolument importer toutes les fêtes venues de l’étranger qui n’ont aucune signification pour nous, que ce soit sur le plan religieux, personnel ou historique. Sommes nous tant que ça en mal de célébration? Où est passée la tradition, où est la plus value d’une énième fête païenne? Encore une raison de faire la fête… Les Martiniquais ne sont pas aussi déprimés qu’il faille leur donner encore une raison de festoyer bêtement sans même connaitre l’origine de la fête en question!

 

toussaint 3                              VS                   halloween-themed-activites

 

 

La Toussaint célébrée le 1er Novembre et la Fête des Défunts célébrée le 2 Novembre (jour chômé en Martinique, un férié local) sont avant tout des célébrations religieuses catholiques qui pour l’une glorifie tous les Saints (ce n’est pas une fête chrétienne), les Catholiques fêtant les apôtres et les martyrs morts pour leur foi et pour l’autre honore les disparus. En Martinique il s’agit d’ une période de recueillement et de rassemblement pour fêter les saints du panthéon catholique et les défunts.

 

 

C110tous marin

 

Après la messe du 1er novembre, la fête des morts se déroule dans une ambiance festive. Les cimetières font peaux neuves les jours précédents (travaux de ravalement, peinture, petites réparations…) et se parent de leurs plus belles couleurs, de fleurs (plantées dans du sable: dengue et chikungunya obligent, il faut absolument éviter la prolifération de moustiques) et de bougies pour commémorer les disparus. C’est un temps joyeux qui permet de se remémorer ceux qui nous ont quitté, leur vie, les moments partagés et le vide laissé par leur disparition. Les familles se rassemblent toutes générations confondues.

 

fort-de-france_130412_9939 la-toussaint-martinique-2

 

Il n’y a pas de pleurs, pas de tristesse dans les allées des cimetières, mais des chants, des récits, des rires et des enfants qui courent en faisant des batailles de « caca bougie » (la cire chaude coulant des bougies est récoltée, roulée en boulettes, projetées sur les copains et les cousins…. Et ça fait mal, souvenirs d’enfance douloureux et de bosses en tout genre)… Et c’est cela la tradition!                                                                                                                Les marchands ambulants vous attendent à l’extérieur pour vous vendre sinobols « snow ball en anglais » (boules de glace pilée arrosée de sirop de grenadine, menthe, orgeat, etc…), eaux, jus, cornets de pistaches, sorbets locaux et autres grignotages.

Cette tradition est belle et à la fois mystico-religieuse et magique et décuple l’imagination des plus jeunes!

Malheureusement  cette période est de plus en plus supplantée par Halloween (cette fête venue du froid). Même si à l’origine Halloween est une fête anglo-celte chrétienne, elle est devenue au fil du temps une fête païenne, commerciale. « All Hallows Eve » (the eve of all saints’day), veillée de tous les saints se déroule la veille de la Toussaint, le 31 Octobre au Royaume-Unis, au Canada, aux Etats-Unis et en Nouvelle Zélande.

 

happy_halloween_by_lordhannu-d4ekup5

La tradition anglo-saxonne veut que les enfants se déguisent avec des costumes effrayants en demandant des bonbons de porte à porte. Les maisons sont décorées avec des ornements sur le thème, des citrouilles transformées en lanterne (issue d’une légende irlandaise). La soirée s’égrène au fil des feux d’artifice, de joie, d’histoires d’épouvante, de contes et de diffusion de films d’horreur.

Ne voilà t-il pas que cette fête qui n’est en rien française et encore moins martiniquaise a débarqué en Martinique (car oui pour moi, il s’agit d’une invasion) depuis environ 5 ans à grands renforts de soirées déguisées! Souffririons-nous d’un tel manque de personnalité que nous avons besoin d’importer les fêtes païennes des autres? Le carnaval n’est pas suffisant? Réveillons-nous, ouvrons les yeux, tout se perd à commencer par nos traditions! A quand Thanksgiving en Martinique?

 

S’il s’agit d’un besoin constant de célébrations, nous entrons dans la période des « chanté noël » et là je n’en voudrais à personne de sortir tous les week-end pour s’égosiller sur des chants à la fois pieux et profanes! On célèbre la venue du Christ de façon très festive dès le lendemain de la Fête des Morts jusqu’au jour de Noël, un avent local entre chants (rassemblés dans un recueil appelé cantique), repas, orchestre et rassemblements amicaux…

 

cantique-noel--bd Chante-Nowel-Twoubadours-Novembre-2011-PBK-071-580x385

 

 

Alors de grâce laissez Halloween pour les autres, la Martinique est suffisamment riche en évènements, fêtes, célébrations traditionnels qui bon gré malgré traversent les siècles, l’histoire et résistent encore aux invasions festives vides de sens…

 

 

 

Partagez

Commentaires