Sombre France… Il n’y a plus de liberté

La liberté, la pensée sont en danger.

Pas d’image, pas de photo, pas de style…

Juste la force de mes mots, ma liberté de pensée et la passion d’écrire.

Écrire et dessiner sont des exutoires, un moyen d’expression, la liberté de partager ses opinions dans le respect d’autrui, des moyens privilégiés de faire partager au plus grand nombre notre vision du Monde.

 

10917133_1530921120526757_3611563318076211658_n

Mais où va ce Monde, si ce n’est dans le gouffre…

J’écris avec les larmes, la rage au ventre et la peur qui devraient caractériser tout être humain conscient que la vie est précieuse et sacrée. Comment continuer à vivre dans une société qui banalise autant la violence, qui banalise et se repaît autant du racisme, de la haine, de l’antisémitisme, de l’obscurantisme, sous prétexte d’une fallacieuse liberté d’expression qui donne un blanc-seing aux plus sombres bourreaux, rebuts et ignominies de l’humanité ?

Certains ne comprendront décidément jamais la limite entre la liberté d’expression et l’irrespect, la violence, la stigmatisation de l’autre à cause de sa religion, sa couleur de peau, son orientation sexuelle (cette expression me défrise…), sa catégorie sociale ! Des fous !

Je ne perdrai pas mon âme à blâmer une religion en particulier, car quand je constate que depuis des siècles des illuminés, des malades, tuent, s’entretuent et asservissent au nom des religions. Cela me donne de plus en plus envie de sortir de la masse et me fait perdre le peu de foi qui me restait en l’humanité et plus encore…

Ma foi est ébranlée… Elle l’est déjà depuis toutes ces années de guerre dans des pays où la vie même d’enfants est sacrifiée au nom d’intérêts bassement économiques, de Dieu, de Yahvé, d’Allah, etc.

Ma foi est ébranlée quand j’apprends que tu te lèves le matin pour aller faire ton travail et diffuser au Monde ta vision critique de la société et que tu ne rentreras pas le soir, car tu t’es fait tuer par des écervelés sans conviction, mais au combien stupides qui ne font pas la différence entre l’humour noir, la caricature et la réalité.

Le Monde est-il trop « mondial » ? Devons-nous nous replier sur nous-mêmes, devons nous fermer nos frontières, nous retrancher dans nos pays d’origine et nous fermer aux autres cultures, aux autres pour ne pas risquer notre vie ?

Je me disais citoyenne du Monde, car baignée depuis ma plus tendre enfance par toutes sortes de cultures, élevée par des « intellectuels » qui m’ont appris que la force est dans l’autre et le partage et non pas dans le repli. Contrairement à la tradition martiniquaise, mes parents (qui se sont vus fustigés pour cet acte) ne m’ont pas baptisée, me laissant le choix de ma religion… A ce jour, je suis toujours officiellement athée, mais profondément humaine.

J’avais foi en un être, une force supérieurs, mais aujourd’hui ma foi est ébranlée…

 

10891541_10152926477871140_3940313637853019212_n

En ce jour sombre, nous sommes tous des journalistes, des dessinateurs, des policiers, des citoyens… Paix et force à Charlie Hebdo et à tous ceux tombés sous les balles et la barbarie des extrémistes et fanatiques !

La Démocratie vacille et la Presse est en danger…

La colère, la tristesse, la peur laissent place peu à peu au dégoût…

The following two tabs change content below.
Matinina
Jeune Martiniquaise qui vous fera partager sa vision non édulcorée et réaliste de son île, entre espoirs et désillusions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *